Eyeless In Gaza ‎– Pale Hands I Loved So Well (cherry red/1982)

19 Sep

eyo

eyu

 

Tracklist

A1 Tall And White Nettles 1:52
A2 Warm Breath, Soft And Slow 3:29
A3 Blue Distance 3:51
A4 Sheer Cliffs 2:17
A5 Falling Leaf / Fading Flower; Goodbye To Summer 5:08
A6 Lies Of Love 2:59
B1 To Ellen 1:19
B2 Pale Saints 5:18
B3 Letters To She 6:19
B4 Light Sliding 3:51
B5 Big Clipper Ship
Eyeless in Gaza, qu’avaient-ils de moins que Joy Division et consorts pour ne pas avoir eu un succès public plus important? Effectivement le duo qui compose le groupe est toujours bien vivant et ne s’est pas suicidé comme Ian Curtis. Le label Cherry Red à tort n’est jamais devenu aussi culte que Factory records et pourtant les pochettes de leur album n’étaient pas moins belles que celles de Factory et les albums d’Eyeless in Gaza, Felt ou Ben Watt pas moins bons. « Pale Hands I Loved So Well » d’Eyeless in Gaza, dans mon panthéon personnel, est au moins aussi important que « Unknown Pleasures ».

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :