JEAN LOUIS MURAT Le Garçon Qui Maudit Les Filles

2 Sep

murat-cd

Depuis 1999 Murat à un rythme effréné a sorti pas loin de 15 albums. En moyenne un par an tout en alliant la qualité à la quantité. On aime ou on n’aime pas Jean-Louis MURAT, il est un des derniers Grands Mohicans.Pour fêter la sortie de son nouvel album.J’ai sélectionné quelques chansons de cœur dans son répertoire.

Ecrite pour Jeanne Moreau et tout d’abord présentée sous le titre
« L’irrégulière ».C’est un killer track.

LesInrockuptibles-hiver95

Culturellement, nous sommes devenus un pays de nabots. Nous sommes devenus une sorte de Lichtenstein culturel … Je suis abasourdi par l’inculture des animateurs et des journalistes dans les médias … Il faut faire un constat simple, les chanteurs français n’ont strictement plus rien à dire. D’ailleurs chez moi, je n’écoute que de la musique anglo saxonne jamais de « chanson française » tant c’est lénifiant. Tout comme je ne vais plus voir de films français … Et comme disait Baudelaire, « un artiste n’a aucune obligation sauf d’être productif ». « Productif » dans le sens travail bien fait. Mes racines sont paysannes, et je ne conçois pas une vie réussie sans la notion de dur labeur, donc de travail bien fait. (JEAN LOUIS MURAT en mars 2008)

Depuis une dizaine d’années, les directeurs artistiques des maisons de disques sont des lopettes qui signent des lopettes. Ils craignent les personnalités fortes, donc, globalement, les artistes français ont une personnalité fadasse. Ça se sent dans leur musique et c’est désespérant. Ce sont des monsieur madame tout le monde, mais à un niveau ! On a l’impression qu’ils ont été recrutés par Flaubert pour « Bouvard et Pécuchet ». (JEAN LOUIS MURAT EN 2007)

L’artiste doit être excessif, la pulsion artistique est érotique, dyonisiaque. Or les artistes aujourd’hui, c’est : pas de clopes, pas de joints, pas d’alcool et dodo à 21 heures. Après, ils passent derrière le micro : voix blanche, jamais d’émotion, rien. Je dis pas qu’il faut être dans l’ivresse ou la défonce, mais l’artiste c’est l’explorateur, celui qui va dans la zone rouge et en ramène des infos, pas celui qui reste comme madame Dugenou. Sans Dyonisos ni Eros, on se retrouve avec des piches qui se font des tête-à-tête avec des godemichés, qui ne boivent que du Vittel et qui racontent leurs petites histoires de boyaux. ( JEAN LOUIS MURAT EN 2007)

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :