Archive | juin, 2013

MOLAM: Thai Country Groove From Isan Vol. 2 par le label américain « Sublime Frequencies. « ‎.

18 Juin

molam 2

TRACKLIST:

1 Thongmark Leacha – Beua Ai Laeo Bo
2 Palatnoi Songsim – Hak Beb Nang Thai
3 Soonton Chairoogruen – Lam Thuy Sao Jao Na
4 Kalasin – Instrumental Lam Sing
5 Sodsri Promsakson | Theppon Pedubon – Look Sua Saoban
6 Ka Kaw – Nam Jai Fan
7 Doi Intanon and Group Suthep – Song Pee Nong Longkrong
8 Thongmark Leacha – Sorn Look Sao
9 Pairin Pongpiboon – Soeng E-Mae Oi
10 Chawiwan Damnoen – Lam Plern Chawiwan
11 Aungkana Kunchai – Tai Salub Prama
12 Chai Mungpon – Sao Ta Kom
13 Monruedee Phromchak – Lam Tung Wai Sohngpon Tahan
14 Thongmark Leacha – Poo Ying Lai Jai
15 Chabapai Narmwei – Plob Jai Nale-Nar
16 Junpen – Ha Fan
17 Soonton Chairoongren – Mob Natee Hai Luk Keuy
18 P. Promdan – Chun Cher
19 Thong Thaithin Isan – Raiteem
20 Pairin Pongpiboon – Ja Leun Jai
21 Singsiri – Ko Sao Tang Ngan

RIP VIBRATIONS MAGAZINE (1991/2013)

15 Juin

rip vibrations 001
RIP: Vibrations (1991-2013) – Je viens d’apprendre une bien triste nouvelle, c’est comme si j’avais perdu un membre de ma famille ce soir: le magazine franco suisse « Vibrations Magazine »  est mort. A force de ne plus acheter de disques ni de presse vous êtes  entrain de tuer toute forme de pluralité et de diversité. Nous sommes en route pour la déshumanisation totale du monde. Depuis 3 semaines je n’avais de cesse d’harceler  ma buraliste à  lui demander « Mais pourquoi le magazine n’est il pas encore en kiosque?. D’habitude d’une métronomie suisse,  il était toujours à l’heure, je ne m’étais pas imaginé qu’il disparaisse un jour. J’ai encore du mal à réaliser. Enfant des Inrocks des 90’s,  j’avais découvert tardivement « Vibrations »,  en 1998, Le magazine opéra en moi une véritable révolution,et  m’a ouvert les oreilles comme aucun autre magazine ne l’a  fait.  Je leur dois tout:  Sixto Rodriguez bien des années avant le buzz c’est eux, mais je leur dois aussi Fela Kuti, Shuggis Otis etc; mes grands labels de ♥ « Strut » – « Now again » – « Souljazz » – « Jazzman records » – « Soundway » –  » Analog Africa » et tant d’autrres. La liste des découvertes serait si longue,  aucun autre magazine ne m’aura fait découvrir autant de choses. C’est bien simple je leur dois toute ma culture Great Black Music. Ce soir je me sens nu, terrassé, abasourdi et en colère, fou de rage.  Je continuerai  modestement à mon niveau de défendre sur mon blog tout un pan de la sono mondiale peu ou pas médiatisée dans nos contrées. Je voudrais dire un grand merci à  tous ceux et celles qui de près ou de loin ont participé à  la grande aventure de « Vibrations Magazine »  et j’espère du fond du cœur que d’une manière ou d’une autre il y aura une suite car il est impossible qu’un tel héritage ne se perpétue pas. PEACE AND RESPECT