Me and the devil, walkin’ side by side

28 Mai

,Je ne suis pas surpris par son décès, tant Gil Scott Heron aura fumé la vie par les deux bouts. Il suffit d’écouter sa voix éraillée, borderline sur le fil du rasoir sur son dernier album, pour se dire que la fin était bien proche, inévitable, rongé par les drogues et le HIV, il était à bout de course. Il aura été un guide pour moi, une porte d’entrée vers la great black musique, à l’époque (au début des 90′s) j’étais encore sous perfusion des inrocks, et donc pas très ouvert musicalement. J’ai une pensée pour sa fille, pour qui il a écrit cette chanson, peace and respect man.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :